AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
privilégiez les postes vacants ainsi que les scénarios !
ce sont des personnages clés et majeurs dans l'avancement de l'intrigue du forum !
n'oubliez pas d'aller voter toutes les deux heures pour le forum
et également de remonter notre sujet prd par ici !
la première page du daily bugle a été publiée ! vous pouvez la retrouver par ici !

Partagez | 
 

 My name is not Patsy ▬ Trish Walker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité








MessageSujet: My name is not Patsy ▬ Trish Walker   Dim 3 Jan - 13:59





Patricia « Trish » Walker




    


Lieu de naissance ; Centerville, Californie. Nationalité ; Américaine. Nom ; Walker. Prénom/s ; Patricia. Surnom/s ; Trish, Patsy. Âge actuel ; Trente-deux ans. Statut civil ; Célibataire. Statut social ; Animatrice d'un talk-show radio de renom, ancienne enfant star. Orientation sexuelle ; Bisexuelle. Identité secrète ; Hellcat. Groupe ; Heroes. Race ; Humaine. Célébrité ; Rachael Taylor. Crédit ; Lunatic-Singer.

        description psychologique ; Têtue + Optimiste + Naïve + Rêveuse + A soif de justice + Téméraire + Généreuse + Encore un peu sous le coup des faits de Kilgrave.
      


everyone has a power




          Bien qu'elle n'ai au départ aucun super-pouvoir, cela n'a jamais empêché Trish de savoir se défendre. Elle a depuis longtemps voulu se détacher de l'image de sucre d'orge que sa mère a construit autour d'elle, devenant une femme forte qui remplace la petite fille parfois fragile qu'elle était. Elle a donc appris plusieurs arts martiaux, parmi lesquels le Krav Maga. Elle n'est pas encore tout à fait au point sur la plupart d'entre eux mais elle les mélange afin de tenter de se donner un avantage. Elle compense en volonté ce qui lui manque en physique. Qui plus est, elle possède une combinaison très spéciale qui l'aide dans sa vie de super-héroïne masquée. Elle a trouvé celle-ci, bien que volé serait peut-être plus le mot, même si les créateurs du costume ne sont pas de la meilleure engeance. La combinaison avait été conçue pour augmenter sa force, son agilité et sa rapidité, ce qui la rend aussi vive qu'un chat. Le costume possède des griffes rétractables aux mains et aux pieds qui peuvent être utilisés aussi bien pour attaquer que pour grimper aux murs. Elle y a aussi intégré un grappin en acier de dix mètres de long qui lui permet de grimper rapidement quelque part, voir plus rarement de se balancer à la Spider-Man. Elle possède qui plus est un gaz qui lui permet de passer inaperçu, à l'instar d'un gaz lacrymogène bien qu'il soit un peu plus épais.



the story of a hero




          Enfance, ô douce enfance… Comme elle la déteste, son enfance. Et comme on la lui envie, son enfance. Comme on lui a rejeté le droit de s'en plaindre, de son enfance ? Ta mère te faisait faire des émissions de télé ? Bouhouhou, pauvre petite enfant de riche. Ouais, c'est comme ça que ça marche apparemment, le monde. Si tu as de l'argent, tu la ferme et c'est tout. Pas le droit d'être triste, pas le droit de l'ouvrir, juste le droit de sourire et de faire semblant que tout allait bien alors que ça n'allait pas. Elle n'est pas rancunière, la Walker, non. Mais il y a des choses qui ne savent pas se faire pardonner, des gens qui ne le méritent pas. Sa mère. Comme elle l'aime et comme elle la déteste. La déteste, surtout. C'était le schéma classique. La mère avait un rêve qu'elle n'avait pu réaliser et elle le projetait maintenant sur sa fille. Elle avait tout fait pour que sa petite Patricia atteigne la gloire et elle y avait réussi. Même pas dix ans et la fillette se retrouvait déjà à la tête de son propre show télé, à chanter et à faire des yeux doux à la caméra. « C'est Patsy ! Patsy ! Je voudrais être votre amie ! » Comme elle les détestait, ces paroles. Chaque fois qu'elle les chantait, elle en avait le cœur au bord des lèvres. Oh bien sûr, au début ça l'avait amusé. Elle n'était qu'une gamine, pour elle tout cela n'était qu'un immense jeu. Mais avec les années et l'adolescence, elle avait fini par comprendre. Une fois qu'elle s'était retrouvée devant les produits dérivés, les figurines, les comics, le jeu vidéo… Et sa mère en demandait plus, encore plus, toujours plus. Ne mets pas ça tu vas voir l'air ridicule, Patsy. Ne fais pas la tête et souris, Patsy. Fais-toi vomir pour ne pas grossir, Patsy. Est-ce qu'elle l'avait un jour vue comme sa fille ? Parce qu'elle l'avait très clairement vue comme un produit exploitable.

Et puis elle était arrivée dans leur vie. Jessica Jones, une pauvre accidentée qui venait de se retrouver orpheline. Encore un produit exploitable, encore un nouveau coup de pub. C'était l'idée de sa mère, bien sûr, sa chère maman qui s'était dit que ça couvrirait peut-être ses bêtises. On ne pouvait pas nier que c'était un peu de la faute de Patsy, elle qui avait mis le feu à une boite de nuit, une façon cachée de tenter de briser l'image qu'elle avait et de mettre fin à cette mascarade qu'était l'émission. Mais son manager de mère avait toujours de quoi rattraper le coup. Une gamine de l'école de sa fille se retrouvait orpheline ? Voilà que je l'adopte. Ça donnera à la famille l'image de la charité, n'est-ce pas ? « Patsy va te sauver », qu'elle avait dit à Jessica. Patsy en avait surtout rien à faire, de cette sœur adoptive qu'elle n'avait pas demandé. Elle n'en pouvait plus, elle craquait, elle voulait tout abandonner. Plus de Patsy, elle voulait être Trish désormais. Les disputes s’enchaînaient, pas qu'à propos de Jessica. Mais sa mère restait butée, elle ne voyait que la gloire. Au point que sa mère la battait, parfois. Peu mais assez pour la marquer. Jusqu'à ce que Jessica la sauve. Ironique. Quelques temps avant, quand les deux filles avait découvert les pouvoirs de l'accidenté et que Jessica avait compris pour les maltraitances, cette dernière s'était moquée, disant qu'il y aurait un jour un film Patsy dans lequel elle serait la sauveuse. Et c'est bien ce qu'elle fut, finalement. Révélant le secret de ses pouvoirs pour la protéger, elle fit peur à la mère de Patsy. Pas dur, après ça, de lui faire mettre fin à toute cette histoire de télévision. Adieu Patsy, bonjour Trish.

La vie lui sourit plutôt, après ça. On oublie pas une vieille icône, surtout pas une aussi jeune. Mais là où certaines tombent dans l’excès, la drogue ou l'alcool, Trish a su rester saine et simple. En partie grâce à Jessica, il fallait l'avouer. Les deux avaient vite fini par être meilleures amies et le soutien de Jessica avait été précieux pour Trish qui voyait en elle plus qu'une sœur ou une amie : un modèle. Elle qui avait depuis petite toujours rêvé de pouvoirs et de super-héros, elle avait cette fille qui pouvait faire tant de choses. Elle se mit à rêvasser d'un monde où les deux pourraient faire le bien. Jessica n'était pas convaincue mais elle finit par l'être, sauver une enfant de la mort l'avait fait revoir son avis sur le sujet. Trish ne pouvait qu'en être éblouie. Elle avait déjà prévu tant d’entraînements aux arts martiaux, tant de mise en forme, tant de chose qui lui permettraient de devenir, sinon une partenaire, au moins une sidekick. Hélas la route des Enfers est pavée de belles intentions, et c'est par une belle intention que Jessica rencontra son enfer personnel en la personne de Kilgrave. Des mois passèrent, de longs mois durant lesquels Trish se retrouva seule dans son grand appartement, à se demander où était Jessica. Elle faillit plonger, il fallait l'avouer. Sans son ancre ce n'était plus pareil, elle se laissait aller. Mais elle finit par s'accrocher à l'espoir et entama des recherches pour retrouver Jessica. Elle réussit à en avoir, mais jamais elle ne parvenait à entrer en contact. Jusqu'à ce que Jess se libère du contrôle de son bourreau et ne revienne à la maison. Trish tenta de l'aider, elle essaya du mieux qu'elle pouvait, mais ce n'était pas suffisant. Qui peut vraiment faire face à des Troubles de Stress Post-Traumatique quand on y connaît pas grand-chose ? Pourtant Trish comprenait mieux que quiconque, elle qui avait été manipulée toute son enfance. Mais ce n'était pas suffisant et sa meilleure amie s'éloignait.

Un an passa comme ça, où elles firent leurs vies chacune de leur côté. Trish gardait toujours un œil sur sa sœur adoptive. Elle ne pouvait refréner l'envie de la protéger comme elle-même avait été protégée, mais Jessica ne voulait pas et elle ne pouvait que se tenir à distance. Un an passa comme ça, jusqu'au retour de Killgrave. Alors, enfin, les deux femmes purent de nouveau travailler ensemble. Main dans la main contre un même ennemi. Ce fut long, bien sûr, très long. Souvent elles faillirent y passer. Trish, surtout, manqua la mort par deux fois. Par le même agresseur. Will Simpson, qu'elle avait fini par surnommer Nuke, parce que vraiment ce mec était une bombe et pas seulement sur le plan physique. Oh, elle ne lui tenait pas rigueur de la première fois qu'il avait voulu la tuer. Non, celle-là c'était la faute de Killgrave, lui n'était que le pauvre flic tombé sous son contrôle. Elle lui avait pardonné et avait commencé à apprécier l'homme, à sortir avec lui, même. Mais c'était un têtu et une tête brûlé, il ne voulait que la mort de Killrave sans penser aux conséquences sur les autres victimes. Alors quand il avait prit ses petites pilules et relâché sa rage, elle n'avait pas pu rester sans bouger. Elle avait été tenté de sauver Jessica contre lui. Elle avait prit une de ces fameuses pilules pour devenir plus forte. Ça et le combat contre Simpson manquèrent de la tuer. Et plus surprenant, le séjour à l'hôpital qui suivit ramena sa mère. Et lui amena un début de réponse à une question que longtemps elle s'était posée : qui est Jessica Jones ? Et surtout, comment fait-elle ce que fait Jessica Jones ? La défaite de Killgrave passée, elle pu véritablement se plonger dans les dossiers et bien que ce soit sa meilleure amie la détective, elle se lança à cœur perdu dans cette affaire-ci. Sans rien dire encore à Jessica.

Elle avait failli résister mais elle n'avait pu. Alors qu'elle avait trouvé un laboratoire IGH, cette fameuse entreprise qui avait peut-être donné ses pouvoirs à Jessica et ses pilules à Simpson, elle était tombée sur la combinaison. Elle ne savait pas ce que cela faisait là, cela ressemblait tellement à ce costume porté par la super-héroïne fictive The Cat dans les années 70. Encore que, était-ce si fictif que ça ? Captain America avait été héros de fiction, lui aussi, et pourtant il courait aujourd'hui le monde avec les Avengers. Le costume lui allait comme un gant, presque à croire qu'il avait été fait pour elle et cette idée la glaça. Peut-être qu'il avait été fait pour elle. S'ils avaient créé les pouvoirs de Jessica, peut-être avaient-ils vus leur relation et eu des projets pour elle ? Mais elle n'avait guère eu le temps de penser, quelqu'un approchait. Elle prit le costume et rentra chez elle. Ce fut là qu'elle découvrit les merveilles qu'il faisait, les dons qu'il lui procurait et l'adrénaline monta dans ses veines à cette idée. Si elle devait continuer son investigation chez IGH, elle allait avoir besoin de ce costume. Qui sait quelles forces de la nature ils avaient à leur disposition pour se défendre ? Et c'était enfin son tour de pouvoir être une super-héroïne. Sa meilleure amie n'approuverait pas, elle le savait, mais elle en avait tant rêvé. Alors elle commença à mettre le costume et elle commença à combattre le crime, en commençant par des petits. Il y eut un temps où elle se trouva avoir le surnom de Chat, la presse n'étant pas très imaginative, mais la furie qu'elle pouvait parfois montrer lui valut son surnom définitif : Hellcat. Cachée sous son masque, elle s'en donne à cœur joie tout en évitant les autorités, le S.H.I.E.L.D. et surtout son amie. Ce que Jessica ignore ne la blesse pas, n'est-ce pas ?



pseudo ; Analiila, créditée sous Lunatic-Singer prénom ; Aubane âge ; Dis-neuf ans pays ; France qu'est-ce qui t'a poussé à t'inscrire ? ; La pub de Bucky parce que je la stalke pas mais presque tes impressions sur le forum ; Il me semble neuf mais sympa, juste comme je les aime selon toi : quelque chose à améliorer ? ; Dur à dire après une première impression. Si, les icônes de catégories par defaut sont dommage au milieu d'un thème si joli un dernier mot ? ; J'ai jamais su quoi répondre à cette question alors au lieu de dire des conneries comme d'hab, je me tais. (Mais si je devais dire un truc, je dirais banane au nutella. Parce que c'est bon)



Code:
<span class="pris">RACHAEL TAYLOR</span> - P. Trish Walker
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité








MessageSujet: Re: My name is not Patsy ▬ Trish Walker   Dim 3 Jan - 14:43

Premièrement bienvenue dans le coin mon petit lapin. J'espère que tu te plairas ici et tu sais où aller si tu as la moindre question.

Ensuite, concernant ta fiche. Comme d'habitude c'est du très bon boulot, j'ai apprécié notamment la fin que tu as tourné de sorte à pouvoir faire entrer Hellcat. C'est avec plaisir que je te valide.
Tu peux aller te faire recenser ainsi que te faire des amis.
Revenir en haut Aller en bas
 

My name is not Patsy ▬ Trish Walker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jesse Ventura, Trish Stratus & Danny Davis Signe chez Jakks !
» Greek [Tegan Walker]
» space walker
» Trish Burr
» Lindsay Walker

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Comics Universe :: Les Dossiers du SHIELD :: Dossiers classés :: Dossiers validés-